Qu’est-ce que l’amour ? Les définitions les plus poétiques et mémorables de l’histoire littéraire

Qu’est-ce que l’amour ? Voici une petite sélection des définitions les plus poétiques d’un phénomène particulier plus amorphe que l’art, plus déterminé que la science et plus philosophique que la philosophie elle-même. 

Découvrez certaines des définitions les plus mémorables et intemporelles sur l’amour, apparues au fil des siècles dans l’histoire littéraire.

Les liens dans l’article sont affiliés.

Qu’est-ce que l’amour ? 

Kurt Vonnegut, 

Dans Les sirènes de Titan :

« Un des buts de la vie humaine, peu importe qui la contrôle, c’est d’aimer ceux qui sont là pour être aimés. »

Anaïs Nin, dont la sagesse sur l’amour n’avait aucune limite

Dans Les chambres du coeur:

« L’amour ne meurt jamais de mort naturelle. Il meurt parce que nous ne savons pas revenir à sa source. Il meurt d’aveuglement, d’erreurs et de trahisons. Il meurt de maladie et de blessures ; il meurt de lassitude, il dépérit et se ternit. »

Stendhal 

A écrit l’essai De l’amouren 1822, lui servant d’exutoire pour se sortir de son désespoir :

« L’amour est comme une fièvre qui va et vient tout à fait indépendamment de la volonté. … Il n’y a pas de limite d’âge pour l’amour. … L’amour ne voit pas avec les yeux, mais avec l’esprit. »

C.S. Lewis, qui était un homme très sage,

Dans les Les quatre amours :

«Aimer, c’est être vulnérable. Aimez n’importe quoi, et votre cœur sera certainement fendu et peut-être brisé. Si vous voulez être certain de le garder intact, vous ne devez donner votre cœur à personne, pas même à un animal. Enveloppez-le soigneusement avec des hobbies et des petits luxes ; évitez tout enchevêtrement ; enfermez-le bien à l’abri dans le cercueil de votre égoïsme. Mais dans ce cercueil, votre cœur changera. En sécurité, dans le noir, immobile, privé d’air – votre cœur deviendra impénétrable, irréparable. La seule place en dehors des cieux où vous pouvez être parfaitement à l’abri de tous les dangers et risques d’amour… est l’enfer. On se rapprochera de Dieu, non pas en essayant d’éviter les souffrances inhérentes et propres à l’amour, mais en les acceptant et en les donnant à lui ; jetant toute armure défensive. Si nos cœurs ont besoin d’être brisés, et s’il choisit cela comme la manière par laquelle ils doivent être brisés, alors que sa volonté soit faite.»

Lemony Snicket

Dans Le Raifort : des vérités amères que vous ne pouvez pas éviter :

« L’amour peut changer une personne comme un parent peut changer maladroitement un bébé, et souvent avec beaucoup de dégâts. »

Charles Bukowski, qui a lui aussi reconnu l’amour

Dans L’amour est un chien de l’enfer :

« L’amour, c’est comme la brume du matin au réveil … avant que le soleil ne se lève. Ça tient un instant et puis ça s’évapore. Rapidement. L’amour est une brume qui disparaît à la première lueur de réalité. »

Shakespeare

Dans Le Songe d’une nuit d’été

« L’amour ne regarde pas avec les yeux, mais avec l’âme. »

Ambrose Bierce

Dans Dictionnaire du diable :

« Amour, n. Folie temporaire que l’on peut guérir par le mariage ou en retirant le patient du champ d’influence qui est à la source de l’indisposition. »

Victor Hugo a écrit

Dans La Légende des siècles :

« Aimer, c’est savourer aux bras d’un être cher la quantité de ciel que Dieu mit dans la chair. »

Katharine Hepburn

Dans Moi : Histoires de ma vie

« L’amour n’a rien à voir avec vos attentes, mais avec ce que vous comptez donner, c’est-à-dire tout. »

Le philosophe et mathématicien Bertrand Russell, en parle avec une grande sagesse

Dans La conquête du bonheur :

« De toutes les formes de prudence, la prudence en amour est peut-être celle qui est la plus fatale au vrai bonheur.»

Fiodor Dostoïevski l’exprime avec encore plus de profondeur

Dans Les Frères Karamazov:

« La pire des souffrances est celle de ne plus pouvoir aimer. »

Richard Dawkins, biologiste de l’évolution,

Dans une lettre à sa fille de dix ans :

« Parfois, les gens disent que nous devons croire aux sentiments profonds, sinon vous n’auriez jamais confiance en des choses comme « Ma femme m’aime. » ?! … Mais c’est un mauvais argument. Il peut y avoir beaucoup de preuves que quelqu’un t’aime. Tout au long de la journée quand tu es avec une personne qui t’aime, tu peux voir et entendre d’innombrables petits éléments de preuves qui s’accumulent. Ce n’est pas une intuition purement intérieure, comme ce sentiment que les prêtres appellent révélation. Ce sont des choses extérieures qui viennent appuyer ce que tu ressens: le regard plongé dans les yeux, la voix tendre, les petites attentions et la gentillesse, tout cela constitue des preuves réelles. »

Alfred de Musset

Dans La Confession d’un enfant du siècle :

« Aimer, c’est se donner corps et âme, c’est faire un seul être de deux. »

Paulo Coelho

Dans Le Zahir : un roman d’obsession :

« L’amour est une force sauvage. Quand nous essayons de le contrôler, il nous détruit. Quand nous essayons de l’emprisonner, il nous rend esclaves. Quand nous essayons de le comprendre, il nous laisse perdus et confus. »

Haruki Murakami

Dans Kafka sur le rivage :

« Toute personne qui tombe amoureuse recherche les pièces manquantes d’elle-même. Donc toute personne qui est amoureuse devient triste quand elle pense à son amoureux. C’est comme rentrer dans une pièce remplie de bons souvenirs que vous n’avez pas vus depuis longtemps. »

Antoine de Saint-Exupéry :

« Aimer, ce n’est pas se regarder l’un l’autre, c’est regarder ensemble dans la même direction. »

Honoré de Balzac,

Dans son essai Physiologie du mariage :

« Plus on juge, moins on aime. »

Louis de Bernières :

Dans La mandoline du capitaine Corelli :

« L’amour est une folie passagère, il entre en éruption comme un volcan et se calme ensuite. Et quand il se calme, il faut prendre une décision. Il faut voir si vos racines se sont emmêlées à tel point qu’il est inconcevable de vous séparer. Parce que c’est ça, l’amour. L’amour, ce n’est pas la respiration coupée, ce n’est pas l’excitation, ce n’est pas l’échange de promesses d’une passion éternelle, ce n’est pas le désir de s’accoupler à chaque minute de la journée, ce n’est pas de rester éveillée la nuit en t’imaginant qu’il embrasse chaque recoin de ton corps. Non, ne rougis pas, je te dis certaines vérités. Ça, c’est simplement être « amoureux », ce qui est à la portée du premier imbécile venu. L’amour vrai, c’est ce qui reste quand on a cessé d’être amoureux, et c’est à la fois un art et un heureux accident. »

Paul Valéry

Dans Lettres à Jean Voilier: Choix de lettres 1937-1945 :

« Tu m’es bien autre chose qu’un désir. Tu es un vrai besoin du cœur. Tout à coup le cœur l’emporte dans mon système vivant ; et voilà la transformation annoncée. »

La romancière anglaise Iris Murdoch, 

Dans Comment penser comme un grand graphiste:

« L’amour est la compréhension très difficile que quelque chose d’autre que vous est réel. »

Et enfin, Agatha Christie avec beaucoup d’humilité

Dans son autobiographie:Agatha Christie

« C’est une pensée curieuse, mais ce n’est que lorsque vous voyez des gens qui ont l’air ridicule que vous réalisez à quel point vous les aimez. »

Cet article Qu’est-ce que l’amour ? Les définitions les plus poétiques et mémorables de l’histoire littéraire est apparu en premier sur Esprit Spiritualité Métaphysiques.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s