Les collègues carriéristes qui vous empoisonnent la vie

Les collègues carriéristes sont ceux qui essaient de monter rapidement professionnellement, sans scrupules au détriment d’un ou plusieurs tiers. Il peut être difficile de les identifier car nous verrons  normalement ce qu’ils veulent que nous voyions, défendant l’interprétation de leurs actions qui préserve le mieux leur déguisement. “Je l’ai fait pour toi”, “Je ne me suis pas rendu compte”, “C’est mieux de cette façon, tu auras davantage de travail et tu auras d’autant plus de mérites”.

Il est important de ne pas de confondre la concurrence entre les différents travailleurs pour obtenir un poste, et une pratique qui consiste à utiliser la tromperie, le mensonge et/ou la manipulation. Le but des collègues carriéristes est de projeter une image négative des autres et de valoriser leurs propres qualitésconsidérant les autres comme des concurrents et/ou des instruments pour atteindre leurs objectifs.

Il existe en effet des collègues de travail qui ont davantage tendance à vouloir se montrer qu’à travailler. Nous devons nous en éloigner si nous ne voulons pas en subir les conséquences.

Nous ne choisissons pas nos collègues de travail

Nous ne choisissons généralement pas nos collègues de travail. Il se passe la même chose que pour notre famille biologique, que ne pouvons pas la sectionner selon nos goûts. Nous avons celle que nous avons. Si notre relation avec nos collègues n’est pas bonne, cela nous préoccupera tout au long de la journée de travail. Mais si, en outre, ils génèrent une mauvaise ambiance au travail, nous sommes alors confronté à un problème de taille.

Il est préférable d’être préparé pour que la relation avec les collègues carriéristes ne génèrent pas de problèmes plus sérieux. En quoi pourraient consister des problèmes plus séreux ? L’un d’entre eux, qui englobe beaucoup d’autres, est le stress au travail.

les collègues carriéristes qui vous empoisonnent

Le stress au travail

Le stress au travail ou stress professionnel, est un type de stress propre dans les sociétés industrialisées. La pression croissante dans l’environnement de travail peut provoquer la saturation physique ou mentale du travailleur. De sorte qu’il générera diverses conséquences qui affecteront non seulement notre santé, mais également celle de notre entourage immédiat.

Le stress professionnel apparaît lorsque les ressources du travailleur sont dépassées par un ou plusieurs facteurs de travail auxquels il ne peut pas faire face ou qu’il ne peut pas affronter (menaces). Il peut se manifester de différentes manières. Ses symptômes vont de l’irritabilité à la dépression et sont généralement accompagnés d’épuisement physique et/ou mental.

Selon l’Agence Européenne pour la Sécurité et la Santé au Travail, le stress professionnel est le deuxième problème de santé lié au travail le plus fréquent. Les causes sont diverses. Parmi les plus communes, nous retrouvons : la précarité du travail, de longues journées de travail, se sentir intimidé ou harcelé. Et c’est ici que les collègues carriéristes font leur apparition.

Comment sont les collègues carriéristes ?

Les collègues carriéristes possèdent des caractéristiques particulières. Les plus importantes seraient :

  • Les collègues carriéristes ne partagent jamais d’informations précieuses avec les autres : ils l’obtiennent et la gardent pour eux-mêmes, à moins qu’ils ne puissent tirer profit de leur partage.
  • Ils transpirent la fausseté. Ils n’ont aucun problème à mentir, déformer ou manipuler.
  • Ils agissent de façon subtile en utilisant des commentaires ou des rumeurs afin de nuire ou discréditer les personnes qu’ils considèrent comme un obstacle à leur carrière.
  • Ils ne valorisent jamais l’aide ou la réussite de leurs pairs, bien au contraire, ils les minimisent ou les discréditent.
  • Leur comportement est très différent lorsqu’ils interagissent avec leurs collègues ou lorsqu’ils le font avec les supérieurs de l’entreprise. Il feront alors ce qui n’est pas préalablement définit afin de gagner en mérite.

Les collègues carriéristes savent qu’ils ne peuvent pas grimper les échelons grâce à leurs propres mérites. Ce n’est qu’en dévalorisant et en passant au-dessus des autres qu’ils peuvent y parvenir. De sorte qu’il ne faut jamais sous-estimer un collègue carriériste car ils sont extrêmement dangereux. Une caractéristique essentielle des collègues carriéristes est qu’ils se soucient seulement du “quoi”. Le “comment” est largement secondaire pour eux. Ils feront le nécessaire, laissant sur leur passage les cadavres qui seront nécessaires.

Pour en réchapper, nous devons être prudents et intelligents. À moins qu’il ne soit très maladroit, son comportement sera très sibyllin et, à première vue, nous serons rarement capables de le détecter. En effet, il s’agit là de l’un des grands dangers : sa capacité à dissimuler son intention.

Ainsi, les collègues carriéristes peuvent passer inaperçus pendant de longues périodes et peuvent même se faire passer pour nos meilleurs collègues de travail. Ils gagnent dès lors notre confiance pour nous utiliser plus tard en faveur de leurs objectifs, indépendamment de ce que nous pensons ou ressentons, comme si nous étions un ordinateur ou une agrafeuse.

les collègues carriéristes qui vous empoisonnent

Que pouvons-nous faire face à des collègues carriéristes ?

Les collègues carriéristes n’agissent pas avec honnêteté ou éthique. Ils peuvent en outre être des professionnels hautement appréciés par les chefs et l’entreprise. Cela leur donne des ailes pour poursuivre leur “tuerie” particulière.

Ainsi , lorsque nous avons détecté l’un de ces “prédateurs” sur notre lieu de travail, nous pouvons agir intelligemment afin de minimiser les risques de bataille. Voici quelques lignes directrices qui peuvent être utiles :

  • Les collègues carriéristes veulent  à tout prix désarmer psychologiquement leur proie et, pour cela, ils peuvent chercher la confrontation à un moment donné. Il est préférable de ne pas entrer dans leur jeu de destruction. Sourions-leur chaque fois que nous les rencontrons. Cela les désorientera et ils se sentiront confus.
  • Il est très important de ne pas partager d’informations avec eux. Il est à tout prix nécessaire d’éviter d’interagir autant que possible et prendre grand soin de nos commentaires et, pourquoi pas, de nos biens matériels. Nous ne sommes jamais trop prudent !
  • L’union fait la force. Utilisons le reste de nos collègues en notre faveur, en profitant de la force du groupe. Informons les personnes honnêtes de notre environnement de travail qu’il y a un loup déguisé en mouton dans le troupeau. Si le collègue carriériste observe qu’il est isolé, sa force s’en trouvera diminuée et il pourra même temporairement décider de changer d’attitude ou de partir.

Comme nous avons pu le constater, les collègues carriéristes sont des personnes toxiques  – des personnes ayant une tendance marquée à avoir des attitudes ou à adopter des comportements nuisibles pour les autres – dans notre environnement de travail. Nous devons essayer d’éviter d’interagir avec eux à tout prix. Si nous suivons les stratégies que nous avons indiquées, nous disposons alors de nombreux atouts dans cette bataille particulière.

Source : Nos Pensées

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s