Vidéos/tuto – Le Tawashi : réaliser mon éponge écolo lavable et réutilisable

tawashi

Le Tawashi, mieux qu’une éponge ? On n’y pense jamais, mais nos éponges classiques sont loin d’être saines ou écologiques. D’origine, elles sont issues de produits pétroliers et contiennent plusieurs additifs chimiques. À l’usage elles abritent des microbes en tout genre. C’est pourquoi je vous propose une alternative plus écologique et plus hygiénique, ou comment confectionner sa petite éponge lavable et réutilisable : le Tawashi. Réalisé à partir de tissus de récup, tricoté ou crocheté : un concept à la fois économique et Zéro-Déchet simple à réaliser et bientôt indispensable dans votre quotidien. Tawashi : suivez les Tuto !

Pourquoi remplacer nos éponges classiques ?

Les éponges classiques synthétiques ou végétales, sont peu écologiques. En effet, la production d’éponges industrielles nécessite des procédés très énergivores et l’utilisation de ressources fossiles qui ont un impact écologique négatif. Elles sont rarement biodégradables ni recyclables.

L’éponge synthétique en mousse : un produit dérivé du pétrole, qui se reconnaît à ses deux faces de couleurs différentes. Elle est traitée avec des produits chimiques pour conserver sa résistance et ses couleurs. Elle contient en plus de la colle sur sa face abrasive, capable de résister à l’eau.

L’éponge végétale : fabriquée à partir de viscose, issue de cellulose (pulpe de bois), de coton et de sel pour créer les trous. Elle est parfois traitée avec des additifs chimiques polluants (pas toujours mentionnés sur l’étiquette) contre la prolifération des bactéries. Il est également difficile de savoir si la pulpe de bois utilisée provient de forêt durablement gérées (certification FSC ou PEFC). La production de coton est quant à elle montrée du doigt par Greenpeace et l’OMS, qui souligne « l’utilisation importante d’eau potable et d’énergie, de pesticides pour la culture du coton, […] ».

tawashi

Les éponges : de véritables nids à microbes

L’éponge pour laver votre vaisselle est un des éléments les plus sales de votre maison. Lorsque vous essuyez votre plan de travail, table ou vaisselle, des bactéries pathogènes s’incrustent dans les trous de votre éponge. Posée humide à côté de votre évier, elle permet à de nouvelles bactéries de se développer.

Une étude menée par des microbiologistes allemands en 2017, publiée dans la revue Scientific Reports, démontre que chaque centimètre cube d’une éponge contient des millions de germes. Pour en limiter la prolifération de ces, il est recommandé de changer d’éponge toutes les semaines. Un geste qui, répété à l’infini, impacte négativement l’environnement.

Entre pollution, microbes et surconsommation, il est temps de changer nos habitudes. En adepte du Zéro Déchet, je vous propose de réaliser une éponge économique et écologique : le Tawashi.

Le Tawashi : l’éponge lavable Zéro Déchet

Le Tawashi est une petite lavette ou éponge fabriquée à la main et inventée au Japon. Écologique et économique, il remplace efficacement les éponges. Fabriqué à partir de vieux vêtements recyclés, le Tawashi est lavable, résistant, réutilisable et Zéro Déchet. Il existe plusieurs formes et manières de réaliser un Tawashi :

  • tissage, crochet, tricot, etc.
  • matières et tissus variées (laine, jersey, lin, etc.)
  • en spirale, rectangle, rond, etc.

Les 4 avantages majeurs du Tawashi

  1. Dur très longtemps, au moins 6 fois plus longtemps qu’une éponge classique ! C’est sûr, vous allez faire des économies !
  2. Adieu microbes : il se lave en machine de 30 à 60°C, aussi régulièrement que vous le souhaitez.
  3. Écologique : dites adieu aux éponges industrielles peu recommandables.
  4. Zéro Déchet, il est fabriqué à partir de tissus ou vêtements recyclés.

… et les inconvénients

Et oui, tout n’est jamais tout rose, alors notez que le Tawashi gratte moins bien qu’un éponge avec son côté vert conçu pour décaper. Mais je vous rassure tout de suite, nous allons voir qu’il existe une astuce pour remédier à cela. Autre point à savoir, le Tawashi sèche plus lentement qu’une éponge, c’est pourquoi il est conseillé de le suspendre après usage.

Comment confectionnez son Tawashi

Réaliser un Tawashi est très simple et ne prend que quelques minutes. Voici comment fabriquer un exemplaire et même plusieurs, de façon à pouvoir les laver régulièrement. Votre matière première sera un vieux tissus ou un vêtement usagé : et hop, recyclage !

Pour ce Tuto, j’ai travaillé en collaboration avec Mélie Co(o)p de meliecoop.fr, une blogueuse écolo et Zéro Déchet. Grâce à son savoir-faire, vous allez pouvoir confectionner votre Tawashi en suivant ses vidéos tuto.

tawashiCe dont vous aurez besoin :

Une planche 20 x 20 cm

Une règle ou équerre graduée

Un stylo

Une trentaine de longs clous à tête plates (3 cm de longueur minimum)

Un marteau

Une paire de ciseaux

Du tissu découpé en lanières (vieux T-Shirt, chaussettes, collants en laine, draps, etc.)

Étape n°1 : Réalisation du métier à tisser

  1. Tracez un carré de 16 cm de côté sur la planche (ou plus si vous souhaitez un Tawashi plus large).
  2. Plantez un clou à 3 centimètres de chaque angle.
  3. Puis plantez les autres clous à 2 centimètres les uns les autres.

Étape n°2 : Confection des bandes de tissus

  • Méthode 1 : avec des collants, chaussettes, manches. Coupez 14 bandes de 3 cm de large.
  • Méthode 2 inventée par Mélie Co(o)p : avec un T-Shirt. Coupez l’ourlet puis découpez le T-shirt de façon à former une seule longue bande. Formez des bandes de 3 cm de haut jusqu’aux 10 derniers centimètres puis relier les centimètres restants avec la bande du dessus. Voici un très long fil que vous pouvez stocker en pelote.

Étape n°3 : Tissage du Tawashi

tawashi

Avec la méthode 1 : (collants, chaussettes ou manches)

1- Placez une bande sur un clou d’un côté horizontal et la tendre sur le clou d’en face. Idem pour les 6 bandes suivantes.

2 – Placez la prochaine bande sur le premier clou côté vertical et passer dessus/dessous les bandes horizontales successives, de façon à former un tissage.

3 -Puis inversement pour la bande suivante qui passe dessous/dessus afin de continuer le tissage.

Recommencez en alternant jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de clous.

Avec la méthode Mélie Co(o)p et la bande d’un T-Shirt

1 – Plantez la bande sur le prtawashiemier clou au niveau d’un angle, en laissant 10 cm dépasser.

2- Passez la bande autour de chaque clous horizontaux les uns en face des autres, aller-retour.

3- Faites le tour du dernier clou pour faire l’angle et passer au tissage vertical.

4- Répétez l’opération en passant dessus/dessous chaque bande jusqu’au clou d’en face, et jusqu’à la fin.

5- Faire un nœud avec les 2 bouts restants.

Étape n°4 : Fermeture du Tawashi

Fermer le Tawashi se fait de la même manière pour les 2 méthodes :

  1. Partez d’un angle et attrapez la première boucle.
  2. Passez la deuxième boucle à l’intérieur de la première, puis passez la boucle suivante à l’intérieur, et ce jusqu’à la dernière boucle.
  3. Repasser cette dernière boucle dans elle-même pour finir.

Voilà, votre Tawashi est prêt ! Faites-vous plaisir en variant les couleurs et les tissus, pour une éponge unique et stylée. Retrouvez ces étapes en vidéos, en un coup d’œil… vous y verrez plus clair 😉

Vidéo/tuto :  Méthode avec les bandes de collants, chaussettes ou manches

Vidéo/tuto : Méthode Mélie Co(o)p avec la bande d’un T-Shirt

Mon Tawashi gratounette pour décaper les plats difficiles

tawashiPour remplacer le côté abrasif d’une éponge, voici la vidéo/tuto pour confectionner un « Tawashi gratounette ». Il est réutilisable, sèche plus vite et se lave en machine. Ce Tawashi réalisé en sisal, décape votre vaisselle sans l’abîmer. Et comme le sisal est une fibre naturelle, il est donc biodégradable et se composte facilement une fois usé.

Le matériel nécessaire :

  • Une bobine de sisal Ø 2 mm, surtout pas plus gros
  • Une paire d’aiguilles à tricoter Ø 9 mm

 

Bonne nouvelle donc, puisque votre Tawashi peut être affecté à différent usages : vaisselle ou ménage. Mais vous pouvez également réserver un Tawashi pour vous laver, il remplace agréablement le gant de toilette. Un Tawashi gratounette peut aussi servir en tant que gant de gommage pour avoir la peau toute douce.

Mon conseil pratique : faites un stock de Tawashis, de façon à en avoir toujours plusieurs sous la main lorsque vous les passerez en machine. Vous pourrez alors en réserver un différent pour chaque usage spécifique : un Tawashi sous la douche, un pour laver la vaisselle, un pour la salle de bain, un autre pour les WC, etc.

À votre tour de rivaliser d’ingéniosité en fabriquant vos propres Tawashi. Choisissez vos matières pour chaque usage spécifique : à vous de composer !

Un texte de Sophie Guittat

Merci à Mélie d’avoir contribué à l’élaboration de cet article avec ses vidéos Tuto. N’hésitez pas à lui rendre visite sur son blog meliecoop.fr pour découvrir toutes ses bonnes idées, conseils, articles et produits écolo.

Merci Mieux vivre autrement

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s