Les points d’acupression à stimuler l’hiver selon la médecine chinoise

tapis-accupression-maux-dos-870x460.jpg

La médecine traditionnelle Chinoise préconise de stimuler les méridiens Rein et Vessie pour éviter les maux de l’hiver et garder notre énergie. Pour être en forme et de bonne humeur pendant l’hiver, voici quelques points d’acupression rapides à effectuer et surtout, bénéfiques pour notre corps durant la saison froide.

L’hiver et la médecine traditionnelle chinoise

Selon le calendrier chinois, l’hiver commence le 8 novembre et prend fin le 4 février. Il correspond à la 4ème saison. Le cycle des saisons repose sur la théorie des 5 mouvements. Chacun étant représenté par un symbole (Bois-Feu-Terre-Métal-Eau), associé à une saison et un couple organe-entrailles.

Cette approche du découpage des saisons permet à la médecine chinoise d’associer à chaque saison deux événements climatiques. L’un est bénéfique (pluie bienfaisante, les rosée blanche, etc.), l’autre pervers (vent, froid, humidité, sécheresse, feu).

Ces événements peuvent favoriser l’apparition de pathologies propres à cette saison. La médecine chinoise associe à l’hiver :

  • Le climat Froid
  • L’élément de l’hiver est l’Eau
  • Les organes qui s’y rapportent sont le Rein (Yin) et la Vessie (Yang)

Les forces Yin et Yang

Le méridien de la Vessie est associé au méridien du Rein dans l’association Yin-Yang. Rappelons que le Yin et le Yang sont deux forces à la fois opposées et complémentaires. Elles ne peuvent exister l’une sans l’autre, l’excès de l’une entraînant néanmoins la destruction de l’autre. La force « Yin » et la force « Yang » sont en perpétuelle contradiction. Elles s’attirent et se repoussent et cette interaction génère une Énergie Vitale : le Chi (ou Qi), présent dans notre organisme.

L’énergie des reins et de la vessie s’affaiblit très vite sous l’effet du froid. Les points d’acupression permettent d’effectuer des actions préventives ou d’enrayer l’apparition des maux saisonniers. L’acupression et les auto-massages permettent également la rediffusion du Chi dans notre organisme.

Le Rein et l’énergie vitale

Les reins conservent le Chi, notre énergie vitale, fondement de notre équilibre physiologique et mental. De l’énergie des reins dépendent toutes les énergies des autres organes. Si l’énergie des reins est puissante, notre ancrage est plus solide et nous procure volonté et vitalité. L’énergie des reins doit donc être préservée, en étant constamment renforcée et réchauffée.

Le méridien du Rein

Le méridien du Rein commence sous la plante de pied (point 1Rn ou 1R) et remonte à l’intérieur de nos jambes, il passe par les organes des reins et ressort devant le buste pour finir à un point environ au milieu des clavicules.

Nous avons deux reins, mais l’énergétique chinoise parle du « Rein » (au singulier et avec une majuscule) pour la simple raison que « le Rein » renvoie à un ensemble de fonctions qui dépasse largement celles des reins organes.

Stimulez le point 1Rn : force et dynamisme

Le premier point du méridien du Rein est le 1Rn, également nommé Yong Quan (« Source Jaillissante »). C’est le point le plus bas du corps et le seul à cet endroit puisqu’il est situé sur la plante du pied. Sa stimulation procure de nombreux bienfaits sur l’organisme. Il permet notamment de lutter contre certains types d’asthme, insomnies, maux de gorge et de tête.

Ce point a aussi la capacité de libérer le Chi (énergie vitale) stocké dans le corps, se comportant alors comme un véritable coup de fouet. Étant le point le plus bas du corps, le 1Rn joue un rôle important. Il forme un point d’enracinement au centre du pied, absorbant l’énergie Yang (du ciel) et Yin (de la Terre).

Situé sous la plante du pied, il incarne donc l’énergie de la terre, redistribuée dans notre organisme. D’où les bienfaits de marcher pieds nus, à condition d’éviter les endroits trop froids ou trop humides (voir notre article « Marcher pieds nus : un plaisir naturel excellent pour la santé »).

Entretenez la chaleur de vos pieds en les massant de préférence le soir, car le froid et l’humidité passent par la plante des pieds. Les pieds froids peuvent engendrer des symptômes tels que : nausées et vomissements, angine, douleur aux lombaires, sciatique, problèmes urinaires, frilosité dans tout le corps, fatigue générale.

Comment procéder ?

Il y a 2 manières de stimuler le point 1Rn :

En massage : soit avec la main et les doigts en effectuant des massages circulaires. Soit en utilisant une balle de tennis que vous ferez rouler sous le pied en appuyant bien de tout votre poids.

En « respiration du point » : pressez assez fortement avec la pulpe du pouce et expirez en comptant jusqu’à 5 puis, relâchez, inspirez et recommencez. Le point de pression peut être douloureux au départ mais très vite la douleur s’estompe.

En complément, vous pouvez tremper vos pieds dans une bassine d’eau chaude pendant 30 minutes environ avant d’aller vous coucher.

Auto-massage des reins

Nos reins représentant notre source d’énergie vitale, il est donc important de les stimuler. Pour cela, voici une méthode enseignée en Qi Gong pour dynamiser l’énergie du rein :

  • Mettez-vous debout et pratiquez quelques inspirations profondes.
  • Massez-vous les reins avec des mouvements circulaires, une dizaine de fois, dans un sens, puis dans l’autre.
  • Frictionnez le bas du dos de haut en bas et de bas en haut, à 3 cm de chaque côté de la colonne vertébrale.
  • Percutez cette zone avec vos poings.
  • Quand vous sentez de la chaleur, frottez vos mains et posez vos paumes au niveau des reins, pendant 2 minutes.
  • Respirez et recommencez 3 fois de suite.

Travailler le point 1R et les reins, permet d’ouvrir le passage d’énergie dans tout le méridien du Rein.

La Vessie

Les conditions climatiques jouent un rôle important dans les pathologies de la Vessie. L’exposition au froid et à l’humidité, le fait de rester assis sur une surface humide, ou de vivre dans des lieux humides, peuvent entraîner une accumulation d’Humidité dans la Vessie. Une exposition prolongée à la Chaleur Humidité, dans les pays tropicaux, peut également entraîner une accumulation de Chaleur Humidité dans la Vessie.

Le méridien de la Vessie

Le méridien de la Vessie prend son origine à l’extrémité intérieure de l’œil, pour remonter vers le sommet du crâne et descendre en arrière du corps pour finir à l’extrémité du petit orteil (point de liaison avec le méridien du rein en 1R). Le méridien de la Vessie est le plus long de notre corps avec 67 points.

Un désordre du méridien de la Vessie est du à des troubles externes, tels que le froid, le vent et l’humidité. Étant considéré comme le plus extérieur, le méridien de la Vessie est le premier à être envahi par les attaques hivernales. Une mauvaise stimulation de ce méridien en hiver peut engendrer les symptômes tels que : nez qui coule, congestion nasale, maux de têtes, yeux douloureux, douleurs au cou et au dos.

Stimulez le point 13V : contre l’asthme et la toux

Le point 13V, nommé Fei Shu, est le 13ème point du méridien de la Vessie. Il fait partie des points Shu du dos du poumon. Il est situé dans le dos sur les muscles trapèze et rhomboïde, et en profondeur, sur le muscle long dorsal. Les fonctions traditionnellement attribuées à ce point sont de traiter tous les dysfonctionnements du poumon, de tonifier et de diffuser le Chi du poumon, de nourrir le Yin du poumon.

En acupression, ce point permet de traiter les symptômes suivants :

  • toux, asthme, fièvre, bronchite, pneumonie, problèmes ORL, transpiration nocturne et douleurs de la nuque.

Stimulez le point 21 V : en cas de troubles gastriques

Le point 21V, nommé Wei Shu, est le point Shu de l’estomac, associé au méridien de la Vessie. Il se situe entre les muscles long dorsaux, de chaque côté de la colonne vertébrale. La stimulation de ce point permet de traiter les symptômes suivants :

  • nausées, vomissements, gastrites, spasmes, indigestion, douleurs abdominales et de l’estomac.

Comment procéder pour ces 2 points ?

Il existe différentes manières de massage et d’acupression :

  1. En maintenant une pression continue sur le point.
  2. En alternant des pressions lentes suivies de relâchés vifs.
  3. En effectuant des mouvements de rotation, dans ou à contresens des aiguilles d’une montre.
  4. En percutant le point du bout des doigts, ou avec un poing souple.

Conseils et précautions :

En acupression, ces points peuvent être stimulés en toute sécurité, alors que l’utilisation d’aiguilles d’acupuncture ne peut se faire que par des professionnels de la Médecine traditionnelle Chinoise ou des acupuncteurs.

Si vous êtes enceintes, sujets à des problèmes cardiaques ou circulatoires, il est préférable de demander l’avis d’un spécialiste avec de pratiquer l’acupression. Un dernier conseil proposé par la médecine chinoise, en hiver, sachez ralentir et vous reposer davantage.

Un texte de Sophie Guittat

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s